Le guide pour faire enfin des (belles) photos de vos enfants

photos de ses enfants
Photo de famille

Disclaimer : la première section de cet article est une partie technique sur les réglages d’appareils photo. Si cela ne vous intéresse pas, vous pouvez sauter jusqu’à la 2ème section dans laquelle je vous explique comment prendre des photos naturelles de vos enfants. Enfin la 3ème section traite d’inspiration, de cadrage et de composition de vos photos.

En bonus, à la toute fin de mon article, je vous explique comment passer d’une séance photo qui saoule tout le monde à une séance photo que vos enfants vont adorer.

Comprendre et gérer les réglages techniques

Rappel sur les réglages techniques

 

Un appareil photo fonctionne basiquement avec trois réglages essentiels : la vitesse, l’ouverture et la sensibilité du capteur. Ce sont les trois éléments qui déterminent la quantité de lumière qui entre dans votre appareil photo au moment où vous appuyez sur le déclencheur. Ce sont donc eux qui sont responsables du rendu final de votre photo : floue ou nette, lumineuse ou sombre, pixellisée ou pas. Le but n’est pas de faire un cours exhaustif sur la photographie, je vais donc simplifier et vulgariser les choses. Si le sujet vous intéresse, voici deux articles plutôt chouettes et clairs pour comprendre mieux comment tout cela fonctionne :  https://www.laphotoculinaire.com/triangle-exposition/  et https://www.gregoire-photographe.fr/formation-photographe/technique-photos/triangle-exposition-pour-les-nuls/

La vitesse d’ouverture renvoie au temps durant lequel votre appareil capte la scène : pendant 1/250ème de seconde, pendant 1 seconde, pendant 10 secondes. Pour un temps d’ouverture plus lent qu’1/60ème de seconde, on considère qu’il y aura systématiquement du flou de bougé dans votre photo. Cela veut dire que sur tous les éléments de votre photo il y aura un flou plus ou moins important, du fait du mouvement de votre corps, de vos bras, de vos mains et donc de votre appareil.

Vous pourrez également avoir un flou du fait du mouvement de votre sujet : si votre enfant court et que vous voulez qu’il soit net, il faudra augmenter votre vitesse jusqu’à 1/160ème ou 1/200ème.

Le corollaire est que plus votre vitesse est élevée, plus le capteur s’ouvre et se ferme vite, et donc moins il y a de lumière qui a le temps d’entrer. Avec une grande vitesse, vous assombrissez votre photo.

L’ouverture de votre diaphragme contrôle la quantité de lumière qui rentre au moment du déclenchement. Plus prosaïquement cela contrôle la zone de netteté de votre photo. Plus l’ouverture est petite (f.22) plus votre photo sera nette de partout. Si vous choisissez une grande ouverture (f.2.8) votre photo ne sera nette que sur la zone où vous avez fait la mise au point, et tout le reste sera joliment flouté (c’est le bokeh).

TIPS : si vous voulez comprendre le language de l’ouverture, lisez ce qui suit. Le chiffre après le « f » (qui veut dire focale) est le coefficient par lequel on divise l’ouverture totale du capteur.

  • Pour une ouverture f.22 : on divise l’ouverture totale du capteur par 22 : f/22. C’est donc une toute petite ouverture même si le chiffre est grand.
  • Pour une ouverture f.2.8 : on divise l’ouverture totale du capteur par 2.8 : f/2.8. C’est donc une grande ouverture, quasiment une ouverture de moitié, même si le chiffre est petit.

Plus l’ouverture est petite (f.22) plus la zone de netteté sera grande, et plus l’ouverture est grande (f.2.8) plus la zone de netteté sera petite.

La conséquence de l’ouverture c’est aussi la quantité de lumière qui entre. Avec une petite ouverture (f.22), il y a peu de lumière qui entre et votre photo sera plus sombre. Avec une grande ouverture (f.2.8), il y a beaucoup de lumière qui entre et votre photo sera plus lumineuse.

Grande ouverture (f.22) = photo nette partout = photo assombrie

Petite ouverture (f.2.8) = photo avec du bokeh et du flou = photo lumineuse

Enfin la sensibilité de votre capteur règle… la sensibilité de votre capteur à la lumière qui entre ! Ce sont les ISO sur votre appareil. Plus le nombre d’ISO est grand (ISO 5000), plus votre capteur est sensible à la lumière et plus vous pouvez faire de photos dans le sombre ou la nuit. Il faut surveiller de ne pas laisser les ISO monter trop haut : plus la sensibilité augmente et plus votre photo est dégradée. Une grande sensibilité peut provoquer du bruit (des pixels de couleurs (rouge et vert essentiellement) sur votre photo (au milieu de pixels beige sur la peau par exemple)) ou encore du grain (cet aspect granuleux sur les vieilles photos).

photographe famille
photographe famille
photos de ses enfants

Mes réglages techniques pour avoir les plus belles photos d’enfants

 

Ma priorité en photo d’enfant est d’avoir une photo nette malgré la vitesse de mouvement de ces petits monstres. Ils bougent. Beaucoup. Tout le temps. Et tant mieux ! C’est ce qui rend les photos vivantes.
Je m’adapte à eux en choisissant une haute vitesse d’ouverture : 1/160ème ou 1/200ème de seconde. S’il y a peu de lumière et que je peux baisser ma vitesse, je la descends à 1/120ème maximum. Je ne descends pas en dessous pour de la photo d’enfant.

Pour compenser la vitesse, j’ouvre systématiquement mon diaphragme à la plus grande ouverture possible sur mon appareil : f.2.8. Je fais alors très attention à l’endroit où je fais la mise au point puisque tout le reste de mon image sera plongé dans un joli flou. S’il y a suffisamment de lumière, je referme parfois mon diaphragme (jusqu’à f.5.6) pour agrandir la zone de netteté.

TIPS : faites la mise au point sur l’œil le plus proche de vous. Sur une photo, le cerveau et l’œil humain regardent et analysent en premier l’œil qui se trouve en premier plan. C’est ce qui déterminera la première impression de vos spectateurs.

Quand vous maitriserez votre appareil et la composition, vous vous affranchirez de cette règle. Mais c’est un bon principe de départ pour avoir un résultat satisfaisant.

Le seuil d’ISO à essayer de ne pas dépasser varie selon les appareils et les marques. C’est à vous de faire des essais pour voir où se situe votre tolérance maximale. Sur mon Canon EOS 7D, j’essayais de ne jamais dépasser 2500 ISO. Sur mon appareil actuel (Canon 5D mark IV) je peux monter jusqu’à 6400 en gros.

portrait petit garçon

Les réglages automatiques

 

Maitrisez les réglages techniques permet de maitriser le processus de création d’une photo. Mais ce n’est pas une obligation ! Vous pouvez aussi décider de laisser l’équilibre des réglages à votre appareil et vous concentrer sur le cadrage et la composition. Les appareils réflex proposent tous des modes automatiques. Parmi eux il y a :

  • Le mode « tout automatique » qui laisse l’appareil analyser seul la quantité de lumière et l’exposition de la photo. Je ne le recommande pas.
  • Le mode « sport » sur lequel l’appareil gère seul l’ensemble des paramètres. En choisissant ce mode vous donnez quand même l’indication à votre appareil que votre sujet va bouger vite et beaucoup. Il va donc s’adapter en fonction et privilégier une vitesse rapide. Je le recommande pour la photo d’enfant si vous ne voulez faire aucun réglage vous-même.
  • Le mode « priorité vitesse » ou bien « Tv » (pour Time Value) vous permet de gérer vous-même la vitesse d’ouverture et de laisser votre appareil faire l’équilibre avec les autres réglages. Je vous le recommande pour vous initier tranquillement aux réglages techniques.

Je n’ai pas d’appareil hybride ou de compact, je ne peux pas vous conseiller pour ces appareils. Je pense néanmoins qu’ils proposent également des réglages automatiques et je vous invite à lire vos manuels d’utilisation pour comprendre leur fonctionnement.

Enfin les téléphones portables sont, de base, sur des réglages automatisés. La qualité des appareils photos sur les portables sont tels aujourd’hui que vous pouvez tout à fait faire des photos de vos enfants avec votre téléphone ! Concentrez-vous sur votre sujet, sur l’expression de vos enfants, sur votre cadrage, et vous pourrez avoir de superbes photos !

Photos naturelles, mode d’emploi

 

Faire poser ou ne pas faire poser vos enfants ?

 

Lorsque je veux une jolie photo de mes deux enfants la tentation est grande de les mettre tous les deux devant un mur blanc et de leur demander de sourire. Même si leurs sourires « posés » me font mourir de rire, ce sont des photos qui manquent cruellement de naturel et qui ne leur ressemblent pas du tout. En prime, au bout de 10 secondes de pose tout le monde en a assez et les enfants se mettent à gigoter dans tous les sens jusqu’à ce que je jette l’éponge et que je leur rende leur liberté.

Tout dépend évidemment du rendu que vous souhaitez. Si vous voulez vraiment une photo traditionnelle, préparez votre cadre et vos réglages en amont, et n’appelez vos enfants qu’au dernier moment. Vous aurez le temps de prendre trois clichés avant que tout le monde ne retourne à ses activités.

Ayez aussi en tête une ou deux demandes spécifiques pour canaliser tout votre petit monde et rendre un peu de naturel à vos photos. Vous pouvez demander à vos enfants de s’embrasser, puis de faire une grimace et enfin de vous regarder. Vous aurez une mini-série avec trois types d’expression différentes et vous pourrez choisir votre préférée.

 

TIPS : pour obtenir une plus grande coopération des enfants lorsqu’il s’agit d’une photo particulière que j’ai en tête, je n’hésite pas à leur promettre un bonbon en récompense s’ils font bien ce que je leur demande. A vous d’adapter votre récompense à l’âge et l’intérêt de vos enfants.

 

portrait fratrie
portrait fratrie
portrait fratrie
portrait fratrie
portrait fratrie
portrait fratrie
portrait fratrie

Photos à la volée ou dans un cadre défini ?

 

La deuxième grande tentation en photo d’enfants, est d’attendre qu’il se passe quelque chose pour se dire « tiens ça ferait une bonne photo, je vais prendre mon appareil ». Être spectateur, passif, au lieu d’être acteur dans l’organisation d’une mini séance photo.

En voulant prendre des photos à la volée de vos enfants, vous vous soumettez vous-même à un delta de temps plus ou moins long entre l’action que vous voyez et que vous voulez photographier ; et le moment où vous avez votre appareil prêt entre les mains, avec les bons réglages, le bon cadrage et le bon angle de vue. Généralement vous arrivez trop tard et vos enfants sont déjà passés à autre chose.

Si les photos volées sont vraiment ce qui vous plait, je vous conseille de laisser trainer votre appareil dans votre salon avec un mode automatique (sport ou priorité vitesse). Cela vous fera gagner quelques précieuses secondes pour capturer l’instant présent au moment voulu.

L’autre alternative est donc de choisir un moment donné et de mettre en place votre séance photo avec vos enfants. Vous choisissez un endroit, vous pouvez ranger les affaires qui trainent, vous faites des essais pour savoir où vous placer par rapport à la lumière (c’est ce que l’on verra dans la 3ème section « cadrage/environnement »). Lorsque vous êtes prêts, vous n’avez plus qu’à faire venir vos enfants, vos réglages sont prêts et vous pouvez shooter.

L’intérêt de définir un endroit et un moment, c’est que lorsque le cadre est posé vous pouvez rester focus sur vos enfants et sur l’aspect créatif de vos photos.

Petite fille portrait
photo d'enfant sur le vif

Le secret d’une photo naturelle

 

J’avoue, ce titre est complètement racoleur et il n’y a pas vraiment de secret pour faire des photos naturelles de vos enfants. Il suffit d’avoir un peu de bon sens : le meilleur moyen d’avoir des photos vraies de vos enfants c’est de leur proposer une activité, de les laisser vivre pleinement ce moment et de photographier ce qu’il se passe devant vous.

Ayez un catalogue d’idées d’activités pour eux, de proposition de petits jeux. En vrac : sauter sur le lit, observer une plante, manger un gâteau, faire des chatouilles ensemble, câliner son doudou, faire la course dehors. Vous pouvez aussi parier sur des jolis objets à découvrir, sur des accessoires à coiffer, sur un livre à vous expliquer. Peu importe, choisissez ce qui vous plait et plaira à votre enfant.

Il ne faut pas oublier qu’ils ont une capacité de concentration bien plus grande que la nôtre : si vous lui proposez une activité qui l’interpelle, il s’y jettera à corps perdu et ne pensera plus du tout à votre appareil. Vous aurez des expressions vraies et sincères à photographier juste devant vous.

TIPS : Faites attention à la montre qui tourne et n’abusez pas de la patience et de la gentillesse de vos enfants. Quand je mets en place ces mini séances avec mes enfants, cela dure entre 10 et 20 minutes maximum.

Choisir un environnement et un cadrage pour vos photos

 

Où trouver des idées pour des photos d’enfants ?

 

Avant toute chose, gardez en tête que vous devez faire ce qui vous plait à vous ! Le style, la composition, l’ambiance, l’environnement, tout dépend de ce qui vous plait. Je vous parle de ce que je mets en place, moi Marie Landoin. Cela doit vous donner des pistes sur la démarche à adopter, mais ce ne sont pas des règles absolues à reproduire telles qu’elles.

A mon sens la première chose à faire est de comprendre ce qui vous plait et ce que vous aimeriez mettre en place pour vos enfants. La meilleure plateforme pour cela est Pinterest. Créez-vous un tableau d’inspiration autour de la photo d’enfants, et prenez-vous 1 heure pour épingler tout ce qui vous plait, naviguez à droite à gauche, regardez les suggestions et affinez ce qui vous plait. Au bout d’un moment vous aurez un style général qui se dégagera, des envies qui émergeront et pleins d’idées de photos à mettre en place.

Je vous glisse le lien vers mon propre tableau d’inspiration pour les photos de famille en dessous. Vous pouvez vous y abonnez pour suivre mes coups de cœur !

Ma démarche pour préparer une mini séance photo

 

En ce qui me concerne, j’aime les photos assez simples à lire, avec peu d’éléments et un arrière-plan propre et neutre. Je privilégie toujours cela dans la mesure du possible (et je m’adapte à autre chose quand ce n’est pas possible évidemment). Je mets les enfants sur un canapé, contre un mur, devant des rideaux. Je range ce qui peut se trouver dans le cadre. Je déplace les objets qui trainent, qui n’apporteront rien à ma photo et qui risqueraient de distraire l’œil.

Pour la gestion de la lumière, je recherche soit les contre jours francs soit une lumière latérale douce et diffuse. Je vous explique :

  • J’adore les contre jours forts, soit en direct avec le soleil en arrière-plan, soit en indirecte avec les enfants au plus près de la source lumineuse principale (= devant une fenêtre). Le fonds doit être très lumineux (voir complètement blanc) et les enfants en premier plan correctement exposés. Le problème des contre jours apparait surtout avec des réglages automatiques : l’appareil risque de sous exposer votre sujet pour ne pas avoir de zones trop blanches dans la photo. En clair, vos enfants seront sombres et on ne les verra quasiment pas sur votre photo finale. Si votre appareil permet de choisir une zone précise qui sera correctement exposée, vous n’avez plus qu’à définir cette zone sur vos enfants et à vous les superbes contre jours !
  • Ma 2ème prédilection ce sont les contrastes doux et intenses. Pour cela il faut que votre source de lumière soit sur le côté ou la diagonale de votre sujet. Il ne faut pas de rayons lumineux directs, ils risqueraient de créer des ombres très fortes et nettes sur les visages. Prenez plutôt une fenêtre exposée au nord, ou bien à un moment de la journée où le soleil a tourné. Vous pouvez aussi avoir cette lumière douce tôt le matin ou tard le soir. Enfin, si cette lumière est diffuse c’est encore mieux : pour cela il faut soit un rideau clair, soit pleins de nuages dans le ciel. Ils adoucissent l’intensité de la lumière qui arrive sur vos enfants.

TIPS : dans tous les cas, faites toujours attention à votre propre ombre. Une grande silhouette noire fixée sur votre photo au milieu de vos enfants, ce serait trop dommage !

Grimaces d'enfants
Portraits d'enfants

Être créatif dans sa composition

 

Sur une mini séance photo de 15minutes, on peut facilement avoir une dizaine de jolies photos avec de belles expressions et les yeux ouverts de tout le monde. Pour que votre série soit vraiment chouette, pensez à varier vos angles de prise de vue et votre cadrage ! Éloignez-vous de votre sujet pour le prendre dans son environnement ; puis rapprochez-vous pour le prendre de très près. Faites votre mise au point sur ses yeux, puis sur ses mains, puis sur l’objet qu’il tient entre son visage et votre objectif. Plus vous introduisez de variété puis vous aurez le choix pour choisir le cliché qui vous parle le plus.

Commencez par adopter un point de vue au niveau de votre enfant : mettez-vous à sa hauteur et n’hésitez pas à descendre jusqu’au sol si vous avez un bébé. Vous pouvez ensuite attraper un tabouret ou une chaise pour les prendre d’en haut, et les appelez pour qu’ils vous regardent d’en dessous (vous aurez alors un très joli plan sur leur regard). Faites toutes les différentes hauteurs qui sont à votre disposition. Et recommencez cela en vous décalant mètre après mètre pour faire un cercle autour de vos enfants. Enfin, jouez aussi sur votre distance avec votre sujet : de très loin ou de très près. Les gros plans sur les yeux, la bouche, la moitié de son visage, ses boucles de cheveux, ses doigts qui attrapent ou qui tiennent, ses pieds. Essayez-vous à tous les plans : gros plans, portrait, en pied, large.

TIPS : connaissez-vous l’espace négatif ? Dans une photo c’est tout l’espace vide laissé autours de votre sujet. Ça peut être du ciel, un mur blanc, des arbres. C’est la zone sans information importante qui entoure votre enfant, et qui le met merveilleusement en valeur. Jouez avec cela !

Enfin, faites appel à toute votre créativité et n’ayez pas peur d’essayer pleins de choses. Il y aura beaucoup de photos ratées, et une ou deux qui se détacheront du lot par leur originalité et leur sincérité. C’est à force de pratiquer que l’on identifie ce qui fonctionne et ce que l’on aime.

fratrie et espace négatif

Bonus : Passez un bon moment !

 

Lorsque je discute avec mes clients, je leur explique ce que je leur promets : de belles photos et UN BON MOMENT ensemble.

Les photos sont le reflet d’un instant présent. Si vous ne vous amusez pas avec vos enfants pendant une mini séance photo, vos images ne reflèteront pas votre amour et votre joie ensemble. Amusez-vous et faites-en sorte que vos enfants aussi s’amusent !

Pour encore plus de partage, laissez vos enfants faire aussi des photos (et pourquoi pas de vous ?). Mon fils Gustave a eu mon appareil réflex en main a deux ans et demi. Je lui ai passé la sangle autour du cou pour prévenir un accident, je lui ai expliqué la valeur de mon appareil, je lui ai montré où placer ses mains pour le tenir et où appuyer avec son petit doigt pour déclencher. Et je l’ai laissé faire des photos en rafale. Il était ravi ! Depuis je lui ai offert son propre vrai appareil photo (un Nikon Coolpix, qui résiste aux chutes et à l’eau) et nous partageons ensemble le plaisir de la photo.

 

Enfin, après avoir fait de jolies photos, faites absolument imprimer vos souvenirs ! Aussi bien pour vous que pour vos enfants. Un paquet de photos pour vous, et un paquet de photos pour eux. Les enfants adorent les photos d’eux même et de leurs familles. Ils aiment aussi avoir des objets à eux. Vous pouvez leur préparer un petit album photo à leur offrir, une photo encadrée à déposer près de leur lit, ou bien encore faire imprimer un agrandissement (30x50cm c’est bien et il existe des sites qui proposent cette impression pour moins de 10€ !) que vous scotcherez à leur hauteur dans leur chambre pour qu’il puisse le toucher, le regarder.

Bref, matérialisez ces souvenirs pour en profiter encore plus !

Si cet article vous a plu et que vous réalisez une mini séance chez vous avec vos enfants, envoyez-moi absolument vos photos ! Je serais vraiment ravie de voir cela. Vous pouvez m’envoyer un mail à marie.landoin@gmail.com, me tagguez sur Instagram (@marienaouel) ou sur facebook (@marie landoin photographe).

Vous pouvez aussi envoyer cet article à vos amis parents qui vous gonflent avec des photos ratées de leurs enfants. Ils vous gonfleront toujours mais leurs photos seront plus agréables à regarder 😉

caché coucou
Prev Séance Photo Enfant - Dans le lavabo avec Marcel
Next Un mariage Fun et Lesbien à Lyon
mariage fun lesbien lyon

4 Comments

    • Avec plaisir ! Je vais continuer de donner des conseils sur ma page Instagram (@marienaouel), n’hésitez pas à me suivre pour avoir encore plus d’astuces et d’explications 😉

Leave a comment